Lorsque quelqu’un est impliqué dans un accident automobile, toute logique peut prendre le bord. C’est important de réfléchir à l’avance sur ce que vous feriez devant un tel événement pour que vous puissiez protéger vos propres intérêts. Alors que devez-vous garder en tête?

  1. Vérifiez si vous-même ou une autre victime impliquée nécessite de l’attention médicale immédiate – Ceci peut être plus urgent que toute autre préoccupation. Votre premier réflexe devrait être d’assurer la sécurité de tous, selon vos capacités. Appelez les services d’urgence au lieu de retirer quelqu’un d’un véhicule à moins que cette personne soit en danger immédiat.
  2. Prenez des photos de l’incident – La position des véhicules impliqués, des morceaux de pare-brise et d’autres débris peuvent être des indicateurs importants dans l’analyse de la situation pour déterminer qui à joué quel rôle dans l’incident. Avant de bouger les véhicules impliqués, prenez des photos de ces différents éléments. En prenant les photos, assurez-vous de ne pas gêner la circulation ou vous mettre en danger.
  3. Sortez les véhicules de la circulation routière – Assurez-vous de prévenir d’autres accidents en dégageant vos véhicules de la circulation routière. Si les véhicules ne peuvent pas être déménagés en raison de dommages excessifs, allumez les feux d’urgence (4-way flashers). C’est important pour votre sécurité ainsi que celle des autres.
  4. Faites appel à la police – Si les dommages sont évalués à au-delà de 1000$, vous êtes obligés par la loi de rapporter l’incident aux forces policières. N’oubliez pas qu’un véhicule à une grande valeur et les coûts des dommages peuvent vite s’accumuler. Ce qui parait minime pourrait en réalité comporter des coûts significatifs.
  5. Prenez les coordonnées de l’autre conducteur – Ceci inclut son nom, numéro de permis de conduire, date de naissance, adresse, plaque d’immatriculation, compagnie d’assurances et numéro de police. Garder un stylo dans votre coffre à gant pourrait vous être utile un jour.
  6. N’admettez pas votre faute – Cela peut sembler contre nature, mais vous pourriez nuire à vos droits devant la loi en admettant votre culpabilité dans l’affaire. C’est toujours mieux de ne pas présumer que vous avez eu tord. Plusieurs éléments moins évidents peuvent venir changer l’analyse et le résultat d’une enquête. Réservez ce genre de décision aux professionnels du domaine.
  7. Obtenez les coordonnées de tout témoin – S’il y avait des témoins sur place, obtenez leurs coordonnées immédiatement. Ils pourraient jouer un rôle important dans la suite des choses. Il serait quasi impossible de les rejoindre si vous n’obtenez pas les informations nécessaires sur le champ.
  8. Demeurez calme – Personne ne veux être impliqué dans un accident de la route. Malgré le fait que vous viviez une situation difficile, soyez conscient que les autres personnes impliqués sont dans le même bateau. Restez calme et civilisés.
  9. Prenez soin de vous – Les blessures résultant d’un accident de la route sont rarement graves, mais peuvent s’empirer avec le temps. Si vous éprouvez de la douleur, prenez le temps de voir un professionnel de la santé et suivez leur conseils. C’est toujours mieux de prendre du temps de repos pour assurer un prompt rétablissement que de faire comme si de rien n’était et empirer une blessure qui pourrait mal tourner. Pour plus d’information, consultez le billet « Comment s’occuper de soi suite à un accident de la route »

N’oubliez pas: Vous pouvez obtenir de l’aide de multiples façons suite à un accident de la route. Votre médecin, votre assureur, un avocat, la police et même l’assureur des autres individus impliqués pourraient vous venir en aide à un moment donné. Au-delà de tout ça, c’est important que vous fassiez des choix judicieux dans votre meilleur intérêt.

Note – (Prenez vos précautions lorsque vous approchez les compagnies d’assurances. Pour plus d’information à ce sujet, consultez « Ce que vous devez savoir au sujet de votre compagnie d’assurances » et « Ce que vous devez savoir sur la compagnie d’assurances de l’autre conducteur »