Les automobilistes connaissent généralement les règles du partage de la route avec les cyclistes, mais ils sont parfois confrontés à des situations moins courantes dont ils ne savent pas comment réagir. Ces situations deviennent doublement dangereuses pour les cyclistes. Voici quelques conseils pour partager la route avec nos amis sur deux roues :

Bretelles

Une situation potentiellement dangereuse pour un cycliste peut survenir quand le cycliste est sur une autoroute et passe devant une bretelle d’accès. Les automobilistes sur la bretelle d’accès doivent faire preuve de la plus grande prudence lorsqu’ils convergent, car le cycliste peut souvent passer inaperçu quand le conducteur regarde par-dessus son épaule vers la circulation en sens inverse. Le cycliste a le droit de passage dans cette situation – les automobilistes ne devraient jamais se frayer un chemin sur la route si un cycliste passe à proximité.

Quant aux bretelles de sortie, si un cycliste ne prend pas la bretelle, il restera sur l’autoroute. Les conducteurs sur le point de sortir de l’autoroute doivent donc vérifier s’il y a une bicyclette qui continue tout droit. Même si vous conduisez votre voiture dans la voie de droite, n’oubliez pas qu’il y a toujours une autre « voie » à votre droite pour les cyclistes!

Et les cyclistes : ne montez pas sur la rampe pour ensuite la traverser et regagner l’autoroute. Continuez tout droit à moins que vous utilisiez la bretelle de sortie pour sortir de l’autoroute.

Ronds-points

La « Loi d’Ellen », en vigueur au Nouveau-Brunswick depuis 2017, stipule qu’ « un conducteur de véhicule automobile ne doit pas dépasser une bicyclette empruntant la même direction, sauf s’il ya suffisamment d’espace pour le faire en toute sécurité et s’il laisse au moins un mètre de distance entre le véhicule et le vélo. »

Cette loi est particulièrement pertinente pour les ronds-points, un type d’intersection connu comme particulièrement difficile à naviguer pour les cyclistes, surtout lorsqu’ils disposent de deux voies, comme ci-dessous:

Le moyen le plus simple pour les conducteurs- et le plus sûr – est de les traiter comme des motocyclistes et de maintenir une distance d’un mètre avec les cyclistes et d’éviter de les coincer entre les voies. Laissez le cycliste occuper toute la voie et laissez-lui amplement d’espace pour changer de voie. Les cyclistes peuvent également utiliser la voie intérieure du rond-point s’ils le souhaitent. Ne soyez donc pas surpris si vous voyez un cycliste changer de voie.

Cela dit, tous les cyclistes ne circuleront pas au milieu de la voie; certains resteront à droite comme ils le feraient sur une route typique. Les automobilistes doivent donc toujours garder un œil attentif pour des cyclistes à proximité avant de changer de voie.

Cyclistes, n’oubliez pas que les ronds-points sont toujours particulièrement difficiles pour un vélo. Certains nouveaux modèles de rond-point sont conçus d’une façon plus conviviale aux cyclistes, mais même dans ce cas, soyez hyper vigilant.

Tourner à gauche en sortant d’une bande cyclable

Les bandes cyclables sont faciles à utiliser lors d’un virage à droite, mais elles compliquent un peu les virages à gauche, car elles impliquent un long trajet traversant plusieurs voies. C’est pourquoi de nombreux cyclistes utiliseront plutôt la voie de virage à gauche. L’utilisation de la voie de virage à gauche évite également le problème potentiel des véhicules dans la voie de virage à droite qui coupent le trajet du cycliste alors qu’ils essaient tous les deux de tourner dans des directions opposées.

Ainsi, conducteurs, ne paniquez pas si vous voyez un cycliste dans la voie de gauche. Règle générale, si vous voyez un vélo dans votre voie traitez-le comme s’il s’agissait d’une motocyclette, tout comme vous le feriez dans un rond-point. Laissez suffisamment de place au cycliste et évitez de le coincer entre deux voies. Laissez le cycliste terminer son virage et revenir à l’accotement ou la bande cyclable une fois son virage terminé.

Gardez à l’esprit que ces directives et conseils ne sont que des lignes directrices. Chaque situation (et intersection) est différente. Le plus important est d’être vigilant et conscient de votre environnement afin de pouvoir réagir en conséquence.

Avec une préoccupation croissante pour l’environnement ainsi que pour la santé, le nombre de cyclistes ne fera qu’augmenter. Jusqu’à ce que cela devienne un réflexe pour les conducteurs, il est important lorsqu’on conduit que nous ne fassions pas seulement attention aux gros véhicules – gardons également l’œil ouvert aux cyclistes!