L’assurance automobile est requise par la loi pour protéger contre les dommages et les blessures faites à d’autres personnes, même si celles-ci ne sont pas au volant d’une voiture. Cela signifie que si quelqu’un dans une voiture vous frappe lorsque vous êtes à pied ou à bicyclette (ou n’importe quoi d’autre qui n’est pas un véhicule à moteur, comme des patins à roulettes), vous pourriez être en mesure de faire une réclamation envers l’assurance automobile du conducteur.

Cependant, le processus de réclamation d’assurance est différent dans ce type d’accident par rapport aux accidents impliquant deux véhicules. Lisez la suite pour plus de détails. Nous vous suggérons tout de même de parler à un avocat parce que chaque situation est différente. Vous pouvez communiquer avec nous pour une consultation gratuite et nous répondrons à vos questions.

Si vous avez besoin de soins d’urgence, allez à l’hôpital. Sinon, il est préférable d’aller voir votre médecin de famille. Expliquez-lui l’ensemble de vos blessures. Si votre médecin vous place en arrêt de travail ou s’il vous prescrit des traitements ou des médicaments, c’est pour votre santé, alors assurez-vous de suivre les conseils qu’il vous donne.

Gardez vos reçus médicaux ! Chaque assureur fonctionne différemment. Il se peut que vous ayez à payer les traitements vous-même et ensuite envoyer les reçus à l’assureur afin de vous faire rembourser. De plus, toutes les dépenses que vous engagez à cause de vos blessures, comme des services de déblaiement de neige ou d’entretien ménager, peuvent être réclamées le moment venu. Ce type de réclamation peut prendre un certain temps, donc assurez-vous de conserver tous vos reçus pour tenir compte de ce que vous avez payé de votre poche.

Si vous avez été placé en arrêt de travail ou avez reçu des restrictions de votre médecin, assurez-vous de le dire à votre employeur. Donnez-lui votre note du médecin et expliquez-lui la situation. Si votre travail est physiquement exigeant, vous pouvez demander des travaux plus légers ou de l’aide auprès de vos collègues de travail.

Les prestations de maladie de l’assurance emploi sont disponibles pendant un maximum de 15 semaines après un accident si, à cause de l’accident, votre rémunération hebdomadaire normale provenant du travail a diminué de plus de 40 % pendant au moins une semaine. Vous pouvez visiter le site Web de Service Canada pour plus d’informations ou appeler Service Canada au 1-800-206-7218.

Votre assurance de VTT comprend une couverture pour des choses comme la physiothérapie, les médicaments et la perte de revenus, entre autres. Vous devez informer votre compagnie d’assurance dans les 30 jours suivant votre accident si vous prévoyez faire une réclamation.

Il est plus difficile de prouver qui est en faute dans un accident hors route. Ne présumez pas que vous êtes en faute et que vous ne pouvez pas entamer une réclamation. Communiquez avec nous pour discuter des détails de votre accident.

Une remarque sur l’entretien des sentiers : Si votre accident s’est produit sur un sentier mal entretenu — par exemple, s’il avait de grands nids-de-poule, ou un objet qui sortait du sol — votre demande pourrait devenir plus compliquée. Nous vous suggérons de parler à un avocat.

Avant de parler au représentant de l’autre compagnie d’assurance, nous vous suggérons de parler à un avocat. L’internet est idéal pour obtenir des bribes d’informations, mais seul un avocat peut vous donner des conseils sur votre situation particulière. Un avocat connaitra vos droits et vos obligations à la suite d’un accident, ainsi que des choses que vous n’auriez pas pensé chercher sur Google.

Fidelis offre des consultations gratuites. Communiquez avec nous et nous vous aiderons à répondre à vos questions. Vous ne payez rien à moins que votre réclamation d’assurance soit réussie.

Si vous avez une assurance invalidité de courte durée ou de l’assurance maladie privée (souvent par le biais de votre employeur), vous devrez faire des réclamations auprès d’eux aussi. Vous devez utiliser votre assurance maladie avant que votre assurance automobile entre en vigueur et rembourse vos traitements et médicaments.

Une remarque importante à propos des délais

Il y a plusieurs délais qui affectent les réclamations d’assurance de véhicules à moteur. Par exemple, vous avez deux ans après la date de l’accident pour déposer une plainte contre l’autre personne. Quand il s’agit d’avantages hors faute (pour les médicaments, par exemple), vous devez manquer au moins 7 jours de travail parmi les 30 derniers jours, ou avoir une charge de travail réduite, pour être admissible.

Manquer ces délais peut gravement nuire à votre demande ; nous vous suggérons de parler à un avocat expérimenté dès que possible pour vous assurer de ne pas les manquer. Si vous n’êtes pas sûr au sujet de votre propre réclamation, vous pouvez nous contacter pour une consultation gratuite.

Ai-je vraiment besoin d’un avocat ?

L’embauche d’un avocat spécialisé en préjudices corporels est facultative. Vous pouvez choisir de traiter votre réclamation d’assurance seul si vous le souhaitez.

Certains choississent de le faire eux-mêmes pour économiser sur les frais juridiques, mais nous croyons que dans ces cas, le résultat sera pire que s’ils avaient embauché un avocat spécialisé en préjudices corporels pour les représenter.

La compagnie d’assurance a toute une équipe d’experts et d’avocats de son côté qui cherche à faire en sorte que les paiements d’assurance — y compris les vôtres — soient aussi petits que possible. Un avocat spécialisé en préjudices corporels se battra pour vous afin de s’assurer que vous obteniez la pleine compensation que vous méritez.

Ai-je droit à une indemnisation?

Contactez-nous pour le savoir!

Nous offrons des consultations gratuites pour les réclamations d’assurance-invalidité de longue durée ainsi que pour les réclamations d’indemnisation pour blessures corporelles causées par un accident de véhicule à moteur, un accident impliquant un piéton, une chute ou tout autre accident.

N’hésitez pas à communiquer avec notre équipe d’avocats pour tous vos besoins juridiques.