Services axés sur les clients. Résultats optimaux.
Au Nouveau-Brunswick, la Loi sur la prescription prévoit que si une personne est blessée en raison de la négligence de quelqu'un d'autre, elle a deux ans pour intenter une action contre la personne négligente.

Toutefois, depuis le 1er janvier 2018, les Néo-Brunswickois blessés dans un lieu appartenant au gouvernement local ou entretenu par lui - comme un trottoir, par exemple - doivent aviser le greffier dans les 90 jours s'ils prévoient intenter une poursuite contre le gouvernement. S'ils ne le font pas, ils ne pourront pas réclamer d'indemnisation pour leurs blessures.

Trouvez des réponses à vos questions